Calotypes réalisés à la chambre 13x18cm puis tirés par contact ou à l'agrandisseur, avec un virage sepia, un virage au selenium ou un virage à l'or.

 

Sara Imloul, photographe française née en 1986 et vivant à Paris, entame en 2008 sa première série Le Cirque Noir en découvrant la calotypie, ce procédé photographique datant du XIXe permettant d'obtenir un négatif papier, impliquant la reproduction des images par contact. Elle développe dès lors dans son laboratoire des techniques personnelles lui permettant de mettre en image son univers mystérieux et onirique. Il s'en suivra Négatifs (2012), pièces uniques à la chambre 4x5 pouces où ici le contact a laissé place au négatif originel sur papier baryté. Elle expérimente également la vidéo et l'installation en 2013 avec T.R.E.S.E.D en collaboration avec un performeur Nantais. Puis commence une série plus introspective, auto-fictionnelle et plastique en introduisant le dessin et le collage sur ses négatifs avec un travail sur et avec sa propre famille dans Das Schloss en 2014 (livre éponyme paru aux Éditions Filigranes). En 2019 sort Passages, de l'Ombre aux Images, une nouvelle série tissée comme une archéologie intérieure, un reliquaire photographique d'images mentales. Puis "À quatres mains", une collaboration avec Nicolas Lefebvre, où les oeuvres du sculpteur à travers l'oeil de la photographe prennent une dimension intemporelle, archives ancestrales et sacrées.

 

www.saraimloul.com